Le livre

Page couverture: Ado auto boulot Né à Québec en 1946, Jean-Marc Labbé a vécu son enfance et son adolescence dans le quartier industriel de Saint-Malo où son père opérait un garage de mécanique. Les vacances d’été se passaient à l’Île d’Orléans où la famille possédait un chalet situé en bordure de la rivière Maheu. Après son cours classique et des études universitaires en administration, l’auteur a travaillé pendant 33 ans en gestion dans le domaine de la téléphonie. Il a pris sa retraite en 2003 et consacre beaucoup de temps au bénévolat. Depuis 1997, il réside à Sainte-Marie de Beauce.

En 2007, Jean-Marc a réalisé un projet qu’il planifiait depuis son plus jeune âge en écrivant ses souvenirs d’enfance. Son récit autobiographique, sous le titre Si vieillesse savait..., comporte 538 pages, divisées en 70 chapitres. Situés à un moment où la religion occupait une large part de la vie quotidienne et où les liens familiaux étaient tissés serrés, les événements racontés ont contribué à remémorer de merveilleux souvenirs à de nombreux lecteurs et ils ont suscité des commentaires très positifs. En 2015, tout en prenant plaisir à jouer avec les mots, l’auteur reprend sa plume et raconte plusieurs anecdotes qui ont marqué sa jeunesse.

Inspiré de l’expression « Métro, boulot, dodo » véhiculée par le poète français Pierre Béarn dans les années 1950, le titre Ado, Auto, Boulot est lié au contexte des récits de l’auteur:

Ado, parce qu’il y traite de sa période d’adolescence,

Auto, parce qu’il y parle des autos qu’il a possédées ou utilisées pour son travail, dans une période où il cherchait à devenir autonome,

Boulot, parce qu’il y décrit ses emplois d’été et les études qui lui ont permis d’aboutir à une carrière, le boulot avec lequel il gagnera sa vie.

Découvrir le tome précédent: Si vieilesse savait...

www.000webhost.com